ANNONCES

28.05.2014
La performance de Spooky Dolls Surgery annoncée sur l'affiche est remplacée par Princess Tweedle Needle

Les prélocations Petzi sont disponibles et vivement conseillées : petzitickets.ch


Graphisme: Marie-Marie.ch


20.05.2014
L'Impetus Festival Lausanne n'a pas eu lieu l'année passée. le comité s'étant quasi entièrement dissout, une nouvelle équipe s'est formée et se réjouit de vous présenter une dernière édition le 14 JUIN 2014.
Sans sponsor, mais avec honnêteté, enthousiasme, toilettes sèches, buffet vegan et grâce au bas de laine qui restait des derniers festivals, nous avons souhaité faire de cette dernière édition -ever- un moment qui nous plait, sur un soir, avec que des artistes et performeurs/euses que nous aimons. Nous espérons que vous aurez autant de plaisir à venir que nous en avons à préparer cette dernière édition Lausannoise!

LA PROGRAMMATION

OATHBREAKER (be)
facebook.com/theoathbreakerreigns

Ceux qui définiraient Oathbreaker par « hardcore » ne pourraient qu'être qualifiés d'immondes limandes fatiguées de naissance à qui la vie n'a filé aucune once d'imagination, saloperie. Oui, on peut vaguement commencer par là, mais après il y a toute une histoire de pic, de cap, de péninsule et tralalala. On peut commencer par la créativité, on est très loin d'accès crétins beat-down et autres danses de Sioux mongoloïdes ou d'un vilain screamo frustré par l'amour et les cotons-tiges. Oathbreaker, c'est un gros projet extrêmement malin de personnes qui aiment le black metal, le crust, le heavy épique, Wagner, la gym cardio et le power violence (enfin, on dirait, on leur a pas demandé). L'intelligence de ce projet et sa férocité font qu'on ne manque pas Oathbreaker en concert, ce serait une faute grave, on ne se ramasse pas que des parpaings au visage parce que c'est fort et méchant, on est aussi terrassé par les chaînes brisées qui les liaient à un genre redondant et par une voix - féminine - qui te donne envie de t'excuser de vivre et aussi et surtout, on est contents parce que c'est bien.


photo: S. Temmerman

PSALM ZERO (usa)
facebook.com/psalmzeronyc

La dernière fois qu’on a vu la moitié de Psalm Zero, Charlie Looker, il quittait le cadavre encore fumant de son groupe précédent, Extra Life, du sang sur les mains. (La charogne commence à puer, mais si vous nous cherchez, on y mugit encore.) Quant à l'autre cerveau, Andrew Hock, il a su caresser avec brio toute la jet-set du black metal underground new-yorkais (les ricains, qui n’en ratent pas une, synthétisent tout ça en parlant de « progressive black metal », donc) grâce à Castevet - à ne pas confondre avec l’infect groupe d’enfants barbus qui fait de l’emo à Chicago. Le premier vient du madrigal, le second du free jazz et ils se sont dit que ce serait super de nous latter la gueule avec leur élégant duo de growl et de chant issu de techniques médiévales, une basse, une guitare et des machines inhospitalières.


photo: RTD

JESSICA 93 (fr)
jessica93.org

Poisseux de sonorités industrielles nineties, de coldwave sombre, Jessica93 c'est un mec tout seul avec des samples et une guitare, qui flirte parfois avec l'indie sans jamais se déhaler de son châle de sombritudes. Son frais et premier alboume, Who Cares, a été saisi par pas mal de critiques qui se sont vautrés dans des commentaires enthousiastes, voire onaniques. Oui, moi aussi ça me dégoûte. Mais on peut pas leur donner tort. La froideur brûlante de Jessica 93 et sa manière de nous ambiancer façon « il fait nuit, j'ai le bad et je fais grincer ma guitare comme un baron », ça hypnotise, ça fait vibrer, ça donnerait effectivement envie de se branler sur sa vie morose.


photo: Camille Collin

HEX (ch)
facebook.com//H-E-X/

Bien qu’ils aient encore l’air plutôt frais, les membres calvinistes de H E X ont tous à leur actif un panel de collaborations assez humiliant pour qui est une grosse feignasse sans talent ni volonté  : Shora, Equus, Impure Wilhelmina, Shelving, Commodore, Forceed, Cover, ce qui implique presque tout ce que Genève a à offrir de mieux (et s’il est utile de le préciser, la concurrence est brutale). On se souvient d’un de leurs premiers spectacles : ils ouvraient pour un groupe autrement plus attendu qu’on ne citera pas mais dont on salue l’immense courage ou l’impressionnante inconscience pour avoir osé passer après ce qui reste, dans le palmarès de votre serviteuse, le concert le plus BRILLANT de cette année-là, où la douane qui se trouve aux frontières du krautrock, du prog, du punk et du chant des baleines fut dynamitée avec l’allégresse de ceux qui sont dans leur bon droit.


photo: LDD

KING DUDE (usa)
kingdude.bandcamp.com/

Illustrant à la perfection l’Amérique écartelée par ses obsessions religieuses, la dark folk ritualisée de King Dude évoque les grands marais moites de la Louisiane vaudoue ou les étendues désertiques des missionnaires de l’Utah. Majestueux et guttural, mélancolique et puissant, le tout fait le lien entre le doom folk britannique des 70s et ses héritiers modernes plus industriels, avec une touche de pagan punk - on l’a même entendu roucouler des niaiseries en duo avec Chelsea Wolfe (et BIGRE, c’est exquis).
Bref, Dieu, Satan, Flying Spaghetti Monster, on sait pas trop, mais y a de la ferveur, c’est certain. Si vous aimez Woven Hand, venez. Si vous préférez Eyehategod, venez aussi.


photo: Angel Ceballos

EYACULACION POST-MORTEM (es)
eyaculacionpostmortem.blogspot.ch

Spooky-hillybilly-post-punk-olé-amphétamines-horror-absurde, si avec un nom et un descriptif comme ça tu n'as pas l'oreille qui tremble de curiosité, tu ne mérites pas de te pointer au concert improbable d'un groupe qui, après quatorze ans, plonge dans un délire de plus en plus palpable, tête de nœud.


photo: Cristian Alejandro

Princess Tweedle Needle (de)
facebook.com/princess.tweedleneedle

Princess Tweedle Needle est une performeuse d'inclinaison "spectacle punkinsant de rue sanglant", des aiguilles, de la grâce, de la provocation et du sang. et un peu d'alcool à brûler, aussi et bien sûr sinon il manquerait un truc.


photo: patchomag




INFOS PRATIQUES

Contact
info.suisse@impetusfestival.com

Lieu
Théâtre 2.21
Rue de l'industrie 10
1005 Lausanne

Horaires
Portes 17h00 (bar extérieur)
Concerts dès 18h30

Prix
15.-

Prélocations Petzi disponibles ICI !

Liens
www.facebook.com/impetusfestival
www.theatre221.ch
www.marie-marie.ch